Janvier, bonjour la nouvelle année !

Written byLauren
février 28, 2022

Bonjour et bienvenue dans cette toute nouvelle année et sur notre tout nouveau blog brillant. Nous avons désespérément envie de lancer un blog depuis que nous avons déménagé en France en 2019. Et après une rénovation complète de la maison qui a duré plus d’un an, l’arrivée d’un petit garçon dans l’équipe et deux étés complets d’invités, nous avons enfin eu la chance (et l’espace de tête) de mettre un stylo sur le papier.

Chaque mois, nous publierons un blog sur tout ce qui se passe au Manoir Beaulieu, pour vous faire découvrir notre vie française et vous montrer à quel point elle est spéciale et merveilleuse. Nous espérons que vous viendrez et resterez pour en faire l’expérience par vous-même, gardez un œil sur nos disponibilités.

Lorsque nous sommes revenus en juin 2019, ce fut certainement un choc pour le système. Le Manoir Beaulieu a toujours été une maison de vacances d’été et, bien que très apprécié, il avait besoin d’une injection de vie. Le décor était fatigué, l’électricité était dangereuse et le terrain était envahi par la végétation. Nous avions quelques tâches à accomplir.

Nous nous souvenons très bien des premiers jours et des premières nuits de notre arrivée en France. James, Oscar et moi sommes arrivés en voiture la veille. Nous avons passé une merveilleuse première nuit au B&B du village Chez Tuffin où Sue et Phil se sont occupés de nous de façon formidable. Et le lendemain matin, nous sommes allés chercher les clés pour MB. Nous avons dû signer les documents finaux et nous avons fêté ça avec des moules frites et une bière ! YIKES. On l’avait vraiment fait. Nous avons fait le grand saut et quitté nos emplois au Royaume-Uni pour commencer une nouvelle vie en France.

Nous sommes arrivés au Manoir Beaulieu (connu à l’époque sous le nom de Beaulieu) et nous l’avons regardé fixement pendant un moment, ayant du mal à croire que cette magnifique maison et cet espace nous appartenaient. La première chose que nous avons faite a été d’ouvrir tous les volets et de déballer nos biens matériels de la voiture et du coffre de toit – dont notre lit gonflable, la couette et les oreillers, le lit d’enfant Oscars, trois chaises de camping et une poignée de matériel de cuisine. Nos canapés, tables, chaises et autres effets personnels ne devaient pas arriver avant deux semaines, nous avons donc dû être inventifs et trouver ce que nous pouvions pour nous asseoir pour le dîner.

La première nuit, nous nous sommes assis dans la cour, en sirotant un délicieux vin français, en attendant que la couverture d’étoiles apparaisse. Toutes les fenêtres et les portes étaient ouvertes (dans notre naïveté) et il n’a pas fallu longtemps pour qu’une chauve-souris vole directement dans la salle de bain du rez-de-chaussée ! Heureusement, James est pétrifié par les chauves-souris, c’était donc à Oscar et moi de faire sortir le petit bonhomme.

La nuit est venue et nous nous sommes blottis pour notre première nuit dans un Manoir Beaulieu très vide. Une heure plus tard, le ciel s’est ouvert et nous avons connu notre première tempête. Les volets volaient partout et James et moi courions frénétiquement pour essayer de les faire taire à nouveau. “Il y a un homme, un homme” James s’écrie – faisant manifestement référence au petit bonhomme de métal noir fixé au mur, astucieusement conçu pour retenir les volets et les empêcher de s’envoler en cas de tempête. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la première nuit a été mouvementée.

Mais nous nous sommes vite repris, il y avait beaucoup de choses à faire et beaucoup de choses à régler et nous étions bientôt en pleine rénovation ! Nous ne regrettons pas une seconde d’avoir commencé une nouvelle vie en France, et nous sommes tellement excités de voir ce qui va suivre pour cette belle maison. Nous avons tout un été d’invités devant nous, ainsi que quatre mariages en mai et juin ! Nous serons donc certainement occupés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les mariages et les vacances au Manoir Beaulieu, n’hésitez pas à nous contacter !

Parlez-en bientôt,

Lauren & James

Read our other recent posts

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *